Investissement logique et astuce

Malin et rapide

De mémoire d’investisseur

Dans ce numéro de septembre :
La volatilité des marchés financiers reste forte, avec de brusques variations sur de faibles périodes (haussières ou baissières, parfois proches de 10% en quelques jours), signe de la détresse des investisseurs et d’une perte totale de repères. La forte baisse du mois d’août/septembre reflète le changement brutal de perspectives économiques et la forte défiance face aux risques politiques et géopolitiques, l’activité semble avoir “calé” au 2e trimestre un peu partout dans le monde. L’incertitude s’accroît. Les risques pris ne sont alors plus les mêmes, les gérants continuent de sortir des actions massivement et le secteur bancaire semble vouloir craquer de toute part. Le climat général des prochains mois devrait rester très incertain, soumis à des alternances de bonnes et de mauvaises nouvelles.

Toutefois quand j’observe ce graphique, je me dis que l’objectif 1250 points reste d’actualité. Les positions short (baissières) sont énormes (trop). On revient même sur des niveaux de mars 2009 !
Prenez-le comme vous voulez mais, c’est un signal fort pour un rebond puissant. Si vous me connaissez depuis plusieurs années, vous n’ignorez pas qu’à mes yeux tout n’est jamais blanc ou noir. Dans cette lettre je me suis efforcé de rester impartial, vous découvrirez des indicateurs et des nouvelles très noires mais aussi de petites lueurs encourageantes.
Sans-titre-8

Un QE3 ne servirait probablement à rien

L’éventualité d’un QE3 pourrait s’avérer être non pas un stimulant pour l’économie américaine, mais un coûteux échec. Voici à titre d’exemple la façon dont le marché avait accueilli les deux premiers :

Les banquiers centraux sont friands de jargon complexe pour exprimer des idées simples, et le Quantitive Easing ou « assouplissement quantitatif » est un bon exemple.

Aux USA, cela signifie que la banque centrale, la Federal Reserve, achète des bons à long terme du Trésor américain. La Fed a déjà pratiqué une telle politique : QE1de décembre 2008 à mars 2010, elle a acheté 1700 milliards de dollars d’obligations du Trésor et des titres adossés à des hypothèques. Pour le QE2, ce fut l’achat 600 milliards de dollars (75 milliards de dollars par mois pendant huit mois) de titres du Trésor. La probabilité qu’un QE3 soit déployé dans un avenir proche s’est fortement réduite à la suite du discours de Ben Bernanke à l’issue de la réunion à Jackson Hole. Cependant compte tenu de l’évolution à venir de la conjoncture américaine, pour beaucoup, la Fed ne pourra rester inerte.

Le moteur économique continue de ralentir

Les États-Unis envoient des signaux de plus en plus troublants sur l’état de leur économie : La croissance économique au 2ème trimestre indique un réel essoufflement. En effet, le PIB américain n’a progressé que d’1%. Vu le contexte particulièrement volatile sur les marchés, la croissance américaine reste exposée à un certain nombre d’incertitudes, comme l’évolution de la crise de la dette en Europe, le débat sur la politique fiscale aux Etats-Unis, et les fluctuations de la confiance des entreprises, consommateurs, et investisseurs.
Le tableau ci-dessous reprend la croissance du PIB US au fil des trimestres (ligne bleue) et les prévisions (ligne rouge).
En phase d’expansion : Les actions ont déjà fortement monté. Les investisseurs se montrent désormais très sélectifs. Ils sanctionnent durement les mauvaises nouvelles et privilégient les valeurs à très bonne visibilité. Les sociétés sont profitables et cherchent à se développer. C’est un cycle favorable aux opérations financières, augmentation de capital et introduction en bourse.
En phase de surchauffe : Les valeurs défensives (agroalimentaire, pharmacie, distribution…) sont recherchées

Ce chiffre est anormalement bas pour une seconde année de reprise, surtout après une crise sévère. Ainsi cette même seconde année affichait-elle une croissance de 5,6% après la récession de 1982.
Sans comparaison!
La récession n’est donc pas loin. Certains y croient, d’autres pas. Ces discussions semblent toutefois idiotes face à une perspective qui gagne du terrain dans l’esprit des économistes et gestionnaires d’actifs: la croissance américaine, mais probablement aussi européenne, sera faible pendant longtemps.

 

Quoi de neuf de l’autre coté de l’atlantique ?

Les anticipations des différents analystes varient d’une descente rapide du cross à une remontée des cours autour de 131.50

USD1

USD2

 

Cela n’empêche pas de prendre des positions raisonnables au feeling à la hausse mais le risque sera nécessairement plus élevés. Stops et money management indispensables. J’en prendrai aussi quelques unes.

USD3 USD4

Etre hors du marché lorsque celui-ci chute, c’est bien mais…

Plus proche de nous, supposons qu’en 1993, vous ayez investi 100 000 $US dans l’indice phare de la Bourse de New York, le S&P 500 et que vous n’ayez jamais vendu ces titres ; votre portefeuille vaudrait aujourd’hui 324 330 $US selon AVAtrade.
Supposons maintenant que depuis, grâce à votre génie ou à la chance, vous ayez réussi à éviter les 10 pires journées de cette période en vendant vos actions et en les rachetant chaque fois dès le lendemain : votre portefeuille vaudrait 692 694 $US.
Par contre, si vous avez été moins chanceux et que vous avez raté les 10 meilleures journées de cette même période, votre portefeuille ne vaudra plus que 156 354 $US.
A bon entendeur…

(more…)

Pour votre Tool Box (boite à outils)

Devenez incollables sur les chandeliers Japonais, ce site est une véritable mine d’informations :

Sans-titre-4

L’adresse : http://candlesticker.com/Default.asp
Le suivant est très intéressant aussi : vous tapez le nom d’une action ou d’un indice et en cliquant sur « chart », il vous dit de quelle configuration en chandelier il se trouve. C’est super pour les débutants en bougies japonaises.
L’adresse : http://www.hotcandlestick.com/chart.pl?symbol=SPY
Celui-ci, si vous ne le connaissez pas encore, est éblouissant. Pour l’exemple, j’ai paramétré pour faire en sorte qu’il nous indique les 25 meilleurs trackers de la semaine écoulée. L’onglet signal est particulièrement décoiffant
L’adresse :

http://finviz.com/screener.ashx?v=141&o=perf1w&t=SOXL,IVOP,USD,TYH,UCO,OIH,UYM,BHH,CU,ERX,EDC,TQQQ,COPX,AGQ,UBR,BZF,EWA,ROM,EWEM,CHIQ,LBJ,SMH,IEZ,XLB,DIG

.
Des indicateurs économiques :

http://www.tradingeconomics.com/

Souvent de bonnes idées de Trades

http://hardrightedge.com/daily/column/wagner.htm

Analyse technique de haut vol

http://blog.kimblechartingsolutions.com/

Sans-titre-5

Tout le monde connaît Albert Einstein et sa théorie de la relativité. Mais qui connaît sa règle des 72 et l’une de ses situations « Les intérêts composés sont la plus grande force dans tout l’univers » ?
La règle de 72 vous donne une idée du nombre d’années qu’il faudra pour doubler vos épargnes. Il vous suffit de diviser 72 par le taux d’intérêt que vous gagnez pour déterminer le nombre d’années qu’il faudra pour doubler votre argent. Elle décrit comment l’argent peut s’accumuler plus rapidement avec un taux de rendement plus élevé.
En utilisant la règle de 72, vous pouvez maintenant comprendre pourquoi chaque point de pourcentage d’intérêt supplémentaire est si important. Une fois que vous avez obtenu votre taux d’intérêt, utilisez la règle de 72 pour calculer à quelle rapidité VOS épargnes vont doubler.

(more…)